EN MEMOIRE D´OURY JALLOH

1325p.jpg

La démonstration qui a eu lieu à Dessau contre l’injustice dont les africains ont toujours été victimes depuis des siècles

Rapport de Regina Kiwanuka au sujet de la manifestation de Dessau

Part I & II
23.06.2007

La démonstration qui a eu lieu à Dessau contre l´injustice dont les africains ont toujours été victimes depuis des siècles.

Des pleurs de plus de 150 personnes au sujet de la mort atroce d´Oury Jalloh dans la ville de Dessau le samedi 23 janvier 2007 lorsque soudain il se mit à pleuvoir à verse cumulé de tornades prenant part à la démonstration pour l´exigence de la justice à l´encontre de l´homme noir.

A exactement 14 heures les gens venant de villes différentes de l´Allemagne et de diverses nationalités se sont réunies à la gare centrale de Dessau pour une fois de plus protester contre la mort si choquante d´Oury Jalloh.

Oury Jalloh un jeune homme de 23 ans de la Siéra Léone mourut le 7 janvier 2005 à Dessau dans une cellule souterraine après une arrestation brutale inutile par deux policiers Mr. Schneider et Mr. Maerz. Les raisons de son arrêt??? Vérification d´ídentité . Malgré le fait que les deux policiers étaient conscients du statut de séjour légal de Mr. Jalloh en Allemagne.

Il fut cependant forcé dans une voiture de police par l´officier Schneider qui illustra les évènements de cette arrestation lors de l´écoute du 27 mars 2007, et ceci fut la dernière interaction d´Oury Jahlloh avec le monde extérieur. Démis de tous ses droits humains et de sa dignité , Jalloh fut menotté et forcé à l´intérieur du service meurtrier de la police et remis aux mains du démon chef de la police Mr. Schubert . Mr. Schubert utilisa des propos racistes envers Mr. Oury Jalloh au téléphone. Avec le Dr. Bloedeau signifiant le fait de la difficulté de retrouver les veines d´un individu de couleur soi-disante noire, car la police lui demanda de vérifier l´état d´Oury Jalloh.Cette moquerie abutissa sur le fait de Mr. Bloedau d´amener avec soi un tube. Tout en se marrant au sujet de l´africain.

D´entrée de jeu , Cornélius Y. fit des remarques et apporta des détails qui émurent la foule. Il insista sur les challenges,défis et douleurs qui entouraient la mort d´Oury Jalloh. Il rappela à tout un chacun que sur l´ordre de Mr. Bloedeau , Oury Jalloh fut attaché sur un matelas non-flammable à même le sol et bien enchaîné des mains comme aux pieds et après brûlé vif sans scrupules.dans les services de s officiers de la police.

Il insista comment la procédure de mort d´Oury Jalloh fut etayé en justice en cette semaine du 27 mars 2007 par les deux crapuleux officiers Maerz et Schneider qui furent responsables de l´arrestation d´Ourry Jahlloh et allèrent jusqu´à causé des douleurs corporelles en l´attachant de manière crapuleuse et extrême et le laissa au souterrain dans l´optique d´une mort prochaine.

Mr. Yufanyi continua qu´une personne si bien attachée et l´intention de la police de mentir le commun des mortels en prétendant que ce fut un suicide, car Oury Jalloh ne peut plus être présent afin de s´exprimer,témoigner.Nous trouvons cela dédaigneux et la communauté africaine est particulièrement très remontée par rapport à cela et de même que tous les activistes et combattants des droits de l´homme.Et ceci fut le socle de la démonstration.

Il insista sur le fait que plusieurs d´entre qui avons pris part au jugement ayant cours en ce moment au tribunal de Dessau et nous avons tous pu avoir une idée de la manière dont se déroule les choses. Naturellement cette cour criminalisant Oury Jalloh de pas être un élément de cette société. Selon les témoins comme la presse et des différentes organisations ayant pris part à ce procès jusqu´à maintenant de même que ses amis, sympathisants et sa maman et son frère en personne qui ont voyagé de la Guinée afin de se rendre témoin de l´évènement terrible qui prit la vie de leur bien aimé et d´un africain pur de souche.

Le fait que tous les officiers la police obstruèrent la justice au tribunal en refusant les faits, donner les dates et détails cruciaux en rapport avec le cas,se relayant jour après jour afin de couvirir malencontrueusement et que le soi-disant tribunal continue à tolérer ce genre de mensonges,l´obstruction de la vérité et de sa destruction étayent de plus en plus que la justice n´est pas un corps indépendant. Et si nous ne sortons pas tous le jours de manière forte et mettre à jour le meurtre controversé de l´un des nôtres au près du monde entier et tout ceci finira comme une histoire de famille résultant avec toutes les conséquencwes qu´il s´en suivrait pour tous les africains de la diaspora et de ceux restés sur le continent.

Yufanyi réitéra que nous sommes tous Oury Jalloh et que personne ne fasse l´erreur de s´identifier aux yeux de ces derniers comme personne individuelle. Pour ces derniers nous sommes comme des insectes dont la différentiation entre femelle et mâle est tellement difficile à faire. Dont quelque soit le pays d´origine de notre chère Afrique, ici nous sommes un et semblabes.

Nous sommes Oury Jalloh and Ourry Jalloh c´est nous.

Ceci en esprit nous ne devons pas Yufanyi insista que nous ne devons pas seulement voir vela comme une démonstration à Dessau, plutôt où que vous soyez en Allemagne continuez à faire part des faits autour d´Oury Jalloh, la mort terrible d´Oury et la courbe prise par le corps judiciaire afin de remettre ses gens en liberté malgré les souffrances et peines que nous subissons nous conduisant à la mort, nous criminalisant et sévèrement punis quelque soit le dégré d´offence du crime commis. Et que Mr. Bloedeau ne devrait pas être remis en liberté. Une personne qui prêta serment de sauver les vies et pratique la médécine voici des années et donna des directives pour qu´Oury Jalloh soit attaché et déténu. Que ce soit une conspiration avec la police , Dr. Bloedeau doit être traîné à la justice ou alors battons nous pour que nous puissons le juger.

Avec ses mots nous entamâmes la démo en marchant à travers cette ville de Dessau devenue si infâme . Des personnes venirent de tous les horizons Bochum, Jena, Frankfurt, Goettingen, Berlin, Bielefeld, Nuremberg, Duesseldorf, Dortmund et beaucoup d´autre encore joignirent la foule en mouvement. Aussitôt il se mit à pleuvoir quand la procession se mit en marche, accompagné deent très fort comme pournettoyer l´injustice de la ville de Dessau.

Et alors dans leur désarroi de tristesse et de pleurs, les africains commencèrent à scander le slogan „Oury Jalloh — Das was Mord, Oury Jalloh — Das war Mord“ ( „Oury Jalloh –that was murder“)“Oury Jalloh ce fut un meurtre“, malgré la forte quantité d´eau dans les rues qui mouilla tout le monde jusque dans les chaussures, malgré le froid si glacial et la pluie qui continuait à tomber . Comme si un robinet de colère fut ouvert en signe de colère dans la détermination d´illustrer et protester contre l´injustice qui couvre les africains quand ces derniers furent envahis il ya de cela des siècles.

La procession continua son chemin jusqu´où Alberto Adriano fut honteusement assassiné par les extrémistes racistes dans le centre de Dessau. Où une minute de silence fut observée en sa mémoire et tout le monde se mit à chanter pour tout simplement rappeler que ce dernier fut tué tout simplement à cause de la couleur de sa peau.
Le microphone n´eut jamais une minute de répit malgré la forte averse, le monde continua à scander le manque de justice, la conspiration autour de la mort des africains en Allemagne. Ils continuèrent en parlant du fait de vicissitudes et la continuation de l´esclavage moderne du colonialisme moderne des agresseurs plus qu´à jamais déterminés, la communauté africaine réitéra son insistance à pouvoir se battre jusqu´au bout pour la protection et l´existence du continent africain.

Nous rejettons de vivre sous le contrôle de la communauté internationale se refugiant sous les termes d´aide au développemnet mondial soutenant les dictautres installées par ces derniers qui en retour forcent leurs peuples à devenir des réfugiés un peu partout dans le monde. Pour finir brûlé dans la cave d´une station de police à Dessau, tiré dessus à bout portant par la même police des aggresseurs au milieu de la rue comme Dominique Koumadjio à Dortmund, une fois de plus faisant face à la discrimination conduisant à leurs morts de diverses manières des mains des soi-disants venant à l´aide qui en fait est la forme avancée de la colonisation moderne.

La procession continua sans dangers et menaces majeurs des habitants de la ville de Dessau ou de la police, quoique certains ouvrirent leurs fenêtres fermées, certains brandirent le drapeau allemand en forme de contre-attaque, illustrant l´ignorance et manque de savoir car c´est l´agresseur qui envahit l´Afrique et propulsa la diversion des africains hors de son calme continent maternel.
Le nombre des officiers de la police fut en augmentation cette fois ci, leurs véhicules étaient incomptables et l´uniforme vert foncé fut répérable dans tous les coins de la ville.
Qouique certains sur leurs motos,trempés comme le reste des êtres humains , plusieurs d´entre eux se réfugiant dans leurs véhicules afin d´éviter d´être trempés.Comme si ces fortes eaux du ciel pourraient à jamais être comparées aux feux de l´enfer venant de la cave de la station de police de la ville de Dessau en ce 7 janvier 2005. Ou alors autres atrocités dont fait face l´homme africain à travers la planète terre.

Le soleil fit de nouveau son apparition et sécha les corps trempés et une bonne heure venait de s´écouler sur les lieux qui virent Oury Jahlloh faire ses derniers pas et de finir dans l´enfer de la station de police.

Les fleurs firent déposées sur les escaliers en signe de colère , tristesse en la mémoire et pour la paix de l´âme en repos. Une autre minute de silence en la mémoire de Mario Bitchtermann qui mourut dans la même cellule, dans le même souterrain en novembre 2002.

Dominik Kuomadio 23 ans (Congo)fut tué à mort le 14 avril 2006 dans les rues de Dortmund par la police, ,Laye Konde par la brutalité policière á Bremen le même jour qu´Oury Jalloh fut brûlé. John Achidi (Nigeria/Cameroon), tué à Hambourg, Osamuyi (Nigeria)le récent évènement venant de l´Espagne tué par la police espagnole lors de sa déportation, réprésentant la conspiration de l´homme blanc d´en finir avec les africains. Une pensée fut tournée en leur mémoire.
Les résidents de Dessau furent cette fois plus en alerte et plusieurs personnes joignirent la procession. La presse et les reporters ne furent pas intimidés par la forte averse et tornade, le filmage continua tout le long de la marche et sous la pluie.

La procession retourna pacifiquement à son point de départ à la gare de Dessau aux environs de 17 heures et elle fut conclu avec des voix hautes demandant à plus de solidarité et union afin de sauver le continent africain de sa destruction et fin:LA SOLIDARITÉ EST NOTRE ARME.

Fait par Regina Kiwanuka d´origine ougandaise et fière d´être une africaine.

*****

EXPRESSION NATIONALE POUR LA DEFENSE AU SUJET DE L´ATTAQUE SUR L´HUMANITE
2ème rapport 27 juin 2007

Après la forte et impressionante démo (en mémoire d´Oury Jalloh) de Dessau le samedi 23 juin 2007, nous ne devons pas nous fatiguer , devons continuer à rester solide et élever nos voix contre toute forme d´attaque contre l´humanité.

Que personne ne puisse interpréter les démos comme moyen de faire face contre ces attaques atroces contre l´humanité. Que les démos réprésentent le début et la création de prise de conscience entre nous, nos amis et soeurs du monde dans l´ignorance, sur le continent africain , de la diaspora qui particulièrement sont en possession des nationalités des pays occidentaux, ayant des enfants en croyant transformer cela comme défense contre les attaques du monde contre l´humanité.

Ceci ne sera pas la délivrance contre les agresseurs:

N´attendez pas d´être affectés seulement quand votre famille est en danger ou attaquée. Nous tombons dans le piège des agresseurs. Ils nous ont séparé et divisé contre notre gré et consentement le jour qu´ils organisèrent la conférence de Berlin en 1884-1885 afin de partitioner et partager le continent africain ici en Allemagne. Ceci eût lieu pendant des siècles , et naturellement soutenu par les dictateurs africains de l´époque contemporaine. Ils ont vendu notre conscience et se sont soumis à l´égoisme des agresseurs et nous avons continué de fuir notre continent afin de chercher toit ailleurs et de fuir de toute oppression. Laissant évidemment le continent à nos frères et soeurs vivant dans l´antre du feu du coeur de l´Afrique en oubliant le sens profond du terme continent africain.
Que les démos soient un signe de réveil afin de soulever la base et la racine de notre relocation du continent africain et le barbarisme sur la personne “noire” au lieu de se concentrer sur les symptômes de pourquoi le système nous déteste si tellement et pourquoi la police dans la diaspora est inclinée à nous tuer au nom de la déportation et criminalisation.

Que les feux d´enfer de la cave où a succombé Oury Jalloh à Dessau soit un guide de ce que tout cela signifie:LE DOGME IMPRIME SUR LA CONSCIENCE POUR DES SIECLESDES PERSONNES QUE L´AFRIQUE EST A JAMAIS INFERIEUR; MOINS QUE L´HUMANITE ET PAR CONSEQUENT SUJET A LA DECREPITUDE PAR TOUS LES MOYENS POSSIBLE.

Ceci est représenté par la manière avec laquelle la police nargue le monde au dehors du tribunal de Dessau pendant le jugement du cas Oury Jalloh, quand la police détourna l´attention du procès et se concentra d´attaquer la les témoins pacifiques à l´extérieur du tribunal tenant des banderoles montrant d´un briquet dont le feu terrible coutât la vie à Oury Jalloh dans les services de la police à Dessau , les bamderoles portaient l´inscription: “Oury Jalloh fut assassiné”.Ceci sont les seules banderoles signifiant la liberté d´expression , le mot est déjà tellement répandu qu´Oury Jalloh mourut dans les services de la police et avec un briquet.

La police et les autorités devraient se concentrer sur le réalisme de la paix et de justice pour le respect de l´humanité , afin de prouver son indépendance des exécutifs et des tous puissants agresseurs qui ont suffoqué le monde et privé ce dernier de ses droits fondamentaux et aspiration à la liberté.

La police ne devrait pas se réduire en montrant leur peur au sujet du mot meurtre ou alors cela devrait être appelé de la prétention. Le mot meurtre n´a pas seulement existé, mais pratiqué pendant des siècles .C´est pas nouveau et pas aussi vieux. Donc la police devrait se focaliser à prouver qu´elle est innocente, au lieu de se jetter dans une panique rageuse en le démontrant par des attaques sur les innocents supporters des droits de l´homme.

Laissant faire les crimes organisés contre l´humanité et les défenseurs des libertés et tourner aveuglement les yeux avec des expressions “on ne peut pas tout voir” et “il y a des voies de faire des rapports plus lentement ”- “ils sont seulement pour la galerie de toute manière”, venant d´un chef de la police? Ce chef de la police a de ce fait lancé un appel à ses collègues de faire fi de la loi et ne pas être impuni pendant que la criminalisation et charges contre les membres de l´initiative Oury Jalloh devient de plus en plus pesantes.

Ceci exhibitionne de fait notre apparente et systématique destruction, permettant aux racistes de
l´extrême droite de prendre part au procès dans le tribunal et la fermeture du café internet dont un africain est propriétaire à Dessau le 7 février 2006 sous la prétexte de contrôler le traffic de drogues et ceux enfreigant les lois quand la voix collective de l´Afrique se mit en défense. Et tous les atrocités vécues par les africains pendant le procès Oury Jalloh au nom de la paix, et la croyance forte à la loi et prévenir l´obstruction quand c´est la police qui bouche la justice d´être faite dans l´honnorable précarré de la loi.

Manquer de se focaliser sur la compétence du Dr. Bloedau qui autorisa la détention d´Oury Jallohl´exposant à la barbarie furieuse conduisant à sa mort.
Tout ceci ne nous détournera pas l´attention et les faits autour de la mort d´Oury Jalloh dans les services de la police de Dessau. Non plus cela n´affaiblira pas la gravité de l´amertume de la police et de haissement envers les africains, encore mis en évidence lors de l´étranglement de Osamuyia Aikpitanh en Espagne le 9 juin 2007
.
On devrait seulement faire le portrait du fait que le temps est venu pour la police et leurs maître de venir au devant du podium afin de nettoyer et commencer à exercer la civilisation et la protection des droits de l´homme en place des atrocités envers les africains et l´humanité. Pour la justification de suicide cela ne tient pas un bout et a dépassé les extrêmes.. Ceci est passé du colonialisme au suicide , par la propre défense de la part des agresseurs.

Les manifestants et les bamderoles sont les seules voix que nous avons, afin de mettre au jour
l´énormité de la partie blanche du pacifique en l´encontre de la communauté noire, ayant eu lieu des siècles auparavant alors que l´Afrique fut envahie et maltraitée.

Aux allemands et autres “machines blanches occidentales”, ces organisations , groupes et parties politiques se présentant comme progressistes et humanistes mobilisant en miller au nom de l´Afrique pour le G8 des capitalistes et impérialistes (connu pour la chute de l´Afrique) à Heiligendamm:Vous ne pouvez pas parler de l´Afrique quand les africains sont brûlés à mort dans vos cellules de police et vous ne prenez pas de mesures adéquates quand l´homme noir souffre et vous vous amusez, quand le peuple noir se bat et vous les divisez. Retirez d´abord le sable dans vos yeux afin de mieux pouvoir éclairer l´Afrique après. Tu fais partie du problème quand tu es hypocrite et domine.

Nous demandons de ce fait à tout le Peuple Africain de leurs pays respectifs d´exile et en Afrique de se focaliser pour mettre en place une stratégie forte de défense contre cette attaque contre
l´humanité et au peuple noir en particulier afin de créer une conférence africaine pour lutter contre les dictateurs contemporains et pour qu´enfin le continent retourne dans nos mains de manière pacifique.
Ne laissons pas la mission et vision de Nkwame Nkurumas, Lumumba, Nelson Mandela d´un continent africain indépendante et libre mourir à petit feu. L´enfer d´oury Jalloh n´est que le début et son esprit devrait rester dans nous afin de lutter pour sa justice et la notre.

Soit nous nous unissons et luttons ou alors nous restons divisés et continuons à périr. On fut des esclaves , colonisés et ils nous rendent coupable moralement et systématiquement de nos actions quand nous résistons et luttons contre l´oppression et la persécution.

Fait par Regina Kiwanuka à l´honeur de tous les manifestants du samedi 23 juin 2007 en témoignagne de la souffrance des enfants de l´Afrique.

+++

Foto and Video:

Advertisements

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden / Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden / Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden / Ändern )

Google+ Foto

Du kommentierst mit Deinem Google+-Konto. Abmelden / Ändern )

Verbinde mit %s